Socialistes et idéalistes.

 

Socialistes et idéalistes.

Nous sommes socialistes et nous sommes idéalistes

Pas évident de cumuler ces deux caractéristiques? Nous revendiquons cependant ce cumul là :-). Socialistes et fiers de l’être. Idéalistes et persévérant.e.s dans notre volonté de changer… le Parti socialiste.

Il y a six mois, sous le coup de la colère générée par Publifin et le Samu Social,  nous avons fondé #grouponsnousetdemain. Initiative de la base, 800 militant.e.s et mandataires mobilisé.e.s, pour des revendications très simples: nous réclamions un PS plus rouge, plus vert et plus horizontal.

Nous avons contribué, avec beaucoup d’autres, à l’interdiction, par le PS, du cumul des rémunérations partout et du cumul des mandats dans les villes de plus de 50 000 habitants. Un pas insuffisant. Mais un pas tout de même. “Aller à l’idéal en passant par le réel” disait Jaurès.

Six mois. Un délai raisonnable dans nos vies de citoyen.ne.s.  Une éternité en politique verticale et médiatique. L’actualité  politicienne est passée par là. Un apprenti-sorcier vertical du CDH a décidé de “trahir” et de changer un gouvernement sans élections démocratiques.

Un premier Ministre qui traite la FGTB  de communiste, des élu.e.s  NVA qui  envisagent  de refuser des soins aux personnes âgées…. Quel spectacle pathétique !

Signe d’espoir dans cet horizon régressiste, le PS a fait atterrir le “Chantier des idées”. Nous y avons mis notre énergie militante. Ceci s’est fait de façon plus ou moins participative (plus dans certaines fédérations que dans d’autres). Le produit fini est bon. Il est plus rouge. Il est légèrement plus vert. Mais aussi, préparé de façon très légèrement plus horizontale.

Et puis ce fut le congrès de Liège. Quel désarroi. Sur scène, un mur végétal, deux hôtesses face auxquelles se succèdent la prise de parole de 15 hommes et UNE femme (Laurette Onkelinx, qui a par ailleurs déjà annoncé son retrait imminent de la politique) avant le discours du Président. Nous sommes bien loin de notre revendication de parité “Femme-Homme” dans tous les exécutifs. Nous sommes bien loin du sursaut exigé par “Noir-Jaune- Blues”. Nous sommes bien loin de l’horizontalité.

Le congrès dont nous rêvions aurait veillé à la diversité. Il aurait ouvert les bras pour accueillir Mutuelles et Syndicats dans une fantastique relance de l’action commune. Il aurait créé une alliance avec tous les changeurs de monde, ces citoyen.ne.s bénévoles, – un million en Belgique ! – qui construisent quotidiennement un monde plus juste.

Sur scène, se seraient succédé le Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté, les Femmes Prévoyantes socialistes, la Ligue des droits de l’Homme (et de la Femme pour le coup), la plateforme Citoyenne du Parc Maximilien, Présence et Action Culturelle, Natagora, Solidarité Socialiste, Greenpeace, Amnesty International, ATD-quart monde ou l’Association Syndicale des Magistrats. Bref, tous ces humains qui pratiquent tous les jours la force de la liberté, la sagesse de l’égalité et la beauté de la fraternité. Évidemment, la parole aurait été donnée aux militant.e.s.

Cela n’a pas eu lieu. Qu’à cela ne tienne. Nous créerons et entretiendrons ces alliances nous-mêmes pour mieux faire entendre ces voix et les aspirations des militant.e.s.

Notre objectif reste le même. Nous voulons un parti socialiste plus rouge, plus vert et nettement plus horizontal. Surtout, nous voulons que le parti socialiste retrouve le respect -même critique ! – des militant.e.s progressistes.

Comment récupérer ce respect ? Comme ceci.

Un : Nous décidons aujourd’hui de faire évoluer #grouponsnousetdemain en section transversale et digitale du Parti Socialiste. Et nous appelons chacun.e à se joindre à nous : nos camarades, ancien.n.e ministre, député.e, élu.e, militant.e du parti socialiste mais aussi tout.e citoyen.ne, libre et désireux.se de construire un monde plus juste.

Deux : Nous travaillerons tout d’abord en ligne au moyen d’une plateforme collaborative digitale (créée par une spin-off Liégeoise). Durant les six prochains mois, nous organiserons six rencontres thématiques : 1) le partage du temps de travail ; 2) l’accueil des migrants; 3) la santé, le logement et une justice accessibles à tou.te.s ; 4) la solidarité européenne et internationale ; 5) la solidarité avec les générations futures et, last but not least, 6) Un Parti Socialiste plus horizontal. Nous y donnerons la parole aux représentant.e.s des syndicats, des ONG et des associations citoyennes afin de déterminer ensemble les actions à mener et les solutions à apporter.

Trois : Nous nous réunirons en assemblée horizontale le vendredi 31/08/2018 à 18h. Sur base des débats menés lors de nos six rencontres, nous définirons, dans une charte, les valeurs et les critères auxquels nous demanderons aux futur.e.s candidat.e.s socialistes aux élections communales, régionales, législatives et européennes d’adhérer et ainsi bénéficier de notre soutien militant motivé en campagne électorale.

Notre projet n’a aucune chance de réussir ? Nous, nous disons : « la seule et unique façon de perdre une lutte c’est d’abandonner avant d’avoir gagné ».

Gagnons ensemble

www.grouponsnousetdemain.be
#GrouponNousEtDemain

Les portes parole :
Marina Libertiaux
Mohamed Ghali

Show Buttons
Hide Buttons